dimanche 18 février 2018

mercredi 14 février 2018

Stand out, Boby - Jane Devreaux

"Elle était en train de réaliser un arc-en-ciel et j'aperçois une licorne un peu plus loin. Je ne peux m'empêcher de sourire. C'est rassurant de voir que les rêves des enfants sont les mêmes quelle que soit la classe sociale."



Auteur : Jane Devreaux
Éditions : Hugo&Cie
Collection : Hugo New Romance
Genre : Romance
Nombre de pages : 303
Prix : 17,00€
Résumé :
" Je ne veux plus avoir peur, je ne veux plus lutter contre ce que je ressens. " 
Des motards casqués et armés font irruption dans le stade où l'équipe de Boby s'apprête à jouer. En essayant de se défendre, Boby découvre que l'un des assaillants est une frêle jeune fille, Mila, dont le regard ne va plus le lâcher. Alors quand les flics l'embarquent, il prend en une seconde une décision qui va changer le cours de sa vie : la sauver. Pourtant tout les oppose : il est d'un milieu aisé, elle ne connaît pas sa vraie famille. Il a fait des études de sport, roule en 4x4, elle est sans papier et vit dans un squat. Mais Mila rêve d'une vie normale où elle pourrait exercer son talent de graffeuse, et Boby découvre en Mila celle qui peut donner un sens à sa vie trop lisse. Pourront-ils essayer de vivre ensemble et de se construire un avenir, malgré leurs secrets et un entourage plus que malveillant ?

Il leur faudra une grande dose de délicatesse et d'écoute pour enfin admettre que les barrières sont faites pour être repoussées et que leurs différences sont un atout.


Avis :
Coucou tout le monde ! J'espère que vous allez bien !
Aujourd'hui je viens vous parler d'un roman qui m'a été envoyé par les éditions Hugo roman et je tiens à les remercier mille fois pour leur confiance. Malheureusement, j'ai un avis assez mitigé sur ce livre même si ça n'a pas été une lecture désagréable.

Dans ce roman, nous suivons l'histoire d'amour de Boby et Mila. Lui vient d'un milieu aisé et elle de la rue. Afin de la sortir de là, il la demande en mariage pour qu'elle obtienne des papiers. Les deux ne se connaissent pas et vont être contraints de vivre ensemble... dans le bonheur et dans le pire car tout ne se passe jamais comme prévu...

L'histoire m'a très rapidement intriguée et de plus, l'héroïne porte mon prénom alors j'ai très vite porté mon choix sur ce roman. Peut être ne l'ai-je pas lu au bon moment ou tout simplement n'était-il pas fait pour moi? Je vous arrête tout de suite, j'ai aussi trouvé des points positifs à ce roman et je vais vous en parler tout de suite.

Pour commencer, j'ai trouvé l'histoire originale. En effet, la romance à beau être clichée, les sujets traités sont originaux et m'ont beaucoup intéressée. Jane Devreaux nous parle de la vie dans la rue et des sans domicile fixe. J'ai trouvé qu'elle abordait très bien le sujet, ne dévalorisant jamais ces personnes contraintes de survivre seules. Au contraire, elle montre leur courage et la force dont elles font preuve, ce que j'ai beaucoup apprécié. Elle nous montre aussi que l'argent ne fait pas le bonheur mais que nous vivons dans un monde où nous ne nous rendons pas compte de la chance que nous avons de simplement prendre une douche chaude.

J'ai vraiment bien aimé les personnages. Boby est très doux, attentionné et incroyablement gentil. Mila est, quant à elle, forte, courageuse et dévouée aux autres. Par contre, Ils sont exaspérants. Durant le récit, ils ne cessent de se dire "non, je ne suis pas assez bien pour toi" et à se tourner autour alors qu'ils savent que leur amour est réciproque. Au début, je trouvais cet élément intéressant mais à force, il m'a lassée.
Mon personnage favoris du récit demeure Alec. Il n'est pas assez présent à mon goût et j'aurais vraiment aimé en savoir plus sur lui.

Le principal élément ayant causé cet avis mitigé a été que je n'ai pas ressenti énormément d'émotions. Parfois, je me suis inquiétée pour les personnages, ils m'ont attristée mais je suis restée trop en surface. J'avais l'impression d'un récit assez plat alors que de nombreux évènements auraient du susciter chez moi des réactions ne serait-ce que mineures. De fait, je me suis sentie à l'extérieur de l'histoire.

La plume de Jane Devreaux est agréable et fluide. J'ai apprécié qu'elle montre les défauts et les qualités des deux milieux de nos protagonistes. Hormis le fait que j'ai trouvé quelques remarques déplacées dans ce roman, l'écriture m'a plu et les sujets traités sont bien abordés.
Avec la fin du récit, je suis tout de même impatiente de connaitre la suite. De plus, l'histoire ne parlera pas des mêmes personnages même s'ils font partis du même univers !

Conclusion
Ce roman n'a pas été une superbe lecture. Les personnages m'ont agacée alors que je les aimais bien, l'histoire reste en surface et certaines remarques m'ont vraiment déplu. Par opposition, j'ai bien aimé les sujets abordés et la plume de l'auteure, ainsi que l'histoire entre les personnages (quand ils n'étaient pas insupportables je les ai beaucoup appréciés). Cette romance est plutôt mignonne et même si elle ne m'a pas plu autant que je l'aurais voulu, je vous la conseille.

Avez-vous lu ce roman ? Vous tente-t-il ? Connaissez-vous d'autres romans de Jane Devreaux ?

Des bisous, Mila ^-^-^

Un avis mitigé mais une romance mignonne !

dimanche 11 février 2018

Ma mère, la honte - Hubert Ben Kemoun

"On sait tout, mais on ne dira rien.
On détourne son regard de la veuve, histoire de ne pas se choper un brin de son malheur et de son désarroi, comme s'ils étaient contagieux."





Auteur : Hubert Ben Kemoun
Éditions : Flammarion Jeunesse
Genre : Adolescents, Drame
Nombre de pages : 165
Prix : 14,00€
Résumé :
Lorsque la mère de Mélanie, femme de ménage dans un musée, jette par erreur une oeuvre d'art mondialement connue à la poubelle, leur vie à toutes les deux bascule. Cette méprise déclenche un chaos total, et pour la mère et la fille, très vite, c'est l'enfer...





Avis :
Coucou tout le monde ! J'espère que vous allez bien !
Aujourd'hui on parle d'un roman très court que j'ai vraiment bien aimé. Je remercie énormément les éditions Flammarion Jeunesse pour l'envoi de ce livre : Ma mère, la honte.

Quand la mère de Melanie, femme de ménage, rentre chez elle ce matin là, elle est en pleurs et désespérée. Mais elle refuse d'expliquer à sa fille son erreur. Mais Mélanie le comprend très vite : sa mère, femme de ménage dans un musée, a jeté une oeuvre d'art hors de prix, avenir de la ville,  en pensant qu'il s'agissait de déchets. Alors, les ennuis commencent.

Ce roman se lit très rapidement. Pourtant, je n'arrivais pas à rentrer dans l'histoire au début. Sans pour autant de longueur, je trouvais qu'il ne se passait pas grand chose. Mais après une cinquantaine de pages, j'ai été emportée dans la vie de Mélanie. Celle-ci change complètement. Si au début elle pense que l'erreur de sa mère n'est pas importante, elle va peu à peu être considérée comme responsable elle aussi.

Ce livre nous conte des amitiés brisées, des réseaux sociaux utilisés pour insulter. Cette histoire nous présente aussi une héroïne très courageuse. Mélanie fait tout pour aider sa mère à se relever et aller de l'avant. Elle vit des choses très difficiles à cause de cet incident mais elle aime sa maman plus que tout. Mélanie relativise sans cesse avec beaucoup d'humour, d'ironie et d'intelligence. Elle fait preuve d'une immense force intérieure tout en restant une jeune fille sensible.

J'ai trouvé très intéressant que nous ne rencontrions pas un récit ou l'adolescent et mal dans sa peau : ici, les rôles sont inversés. Hubert Ben Kemoun décrit à la perfection les pensées de Mélanie. Il montre qu'un simple évènement, aussi ridicule qu'il soit, peut changer la vie d'une personne. Il témoigne des dangers des réseaux sociaux et du harcèlement, et fait ressortir qui sont nos vrais amis.

Sa plume est fluide, même si j'ai eu du mal à me plonger dedans, comme je le disais au début. En réalité, nous sommes dans l'esprit de Mélanie. Au fur-et-à-mesure j'ai adoré découvrir sa façon de penser, étant donné que je me suis beaucoup attachée à elle.

Je ne m'attendais pas à une histoire si profonde en commençant ce livre. Pourtant, j'ai ressenti énormément d'émotions, tout en me posant de nombreuses questions. Les dernières pages m'ont retournée et profondément touchée. Ce roman fait beaucoup réfléchir et même si j'aurais aimé quelque chose d'encore plus choc, j'ai adoré cette fin.

Conclusion :
Pour conclure, j'ai passé un très bon moment avec ce livre. Il se lit très rapidement et pourtant nous marque irrémédiablement. Le personnage de Mélanie m'a beaucoup touchée et je l'ai trouvé admirable et déterminée. Les seules petites choses que je pourrais reprocher à ce roman sont les lenteurs au début ainsi qu'une fin pas assez percutante. Bien sur, vous le découvrirez par vous même si vous lisez ce roman, mais la fin est très bonne et nous montre que la roue tourne. Hubert Ben Kemoun aborde de nombreux sujets en seulement 160 pages et je suis impressionnée. Il nous montre comment l'opinion des gens sur vous peut changer une vie. Pour cela, je vous conseille de tout coeur cette histoire qui saura vous émouvoir.

Ce roman vous tente-t-il ? L'avez-vous déjà lu ? Connaissez-vous des livres aux thèmes similaires ?

Des bisous, Mila ^-^-^
3,5/5

Un livre émouvant et intelligent !

mercredi 7 février 2018

Gardiens des cité perdues - Shannon Messenger

"Je préfère encore être punie pour avoir fait le bon choix que vivre avec la culpabilité de m'être trompée pour le restant de mes jours."





Auteur : Shannon Messenger
Éditions : Lumen
Genre : Fantastique, fantaisie
Nombre de pages : 517
Prix : 15,00
Résumé :
Vous rêvez de visiter Atlantis ou la mythique cité de Shangri-La ? Suivez le guide ! 
Depuis des années, Sophie sait qu'elle n'est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l'école, où elle n'a pas besoin d'écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d'une mémoire photographique... Mais ce n'est pas tout : ce qu'elle n'a jamais révélé à personne, c'est qu'elle entend penser les autres comme s'ils lui parlaient à haute voix. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d'histoire naturelle quand un étrange garçon l'aborde.

Dès cet instant, la vie qu'elle connaissait est terminée : elle n'est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu'elle a quitté douze ans plus tôt. L'y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l'a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n'a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ?


Avis :
Salut tout le monde ! J'espère que vous allez bien !
Aujourd'hui, nous allons parler de mon dernier coup de coeur. Vous l'avez vu, il s'agit du premier tome de la saga Gardiens des Cités Perdues. Une chose est sûre : je ne sais pas pourquoi j'ai attendu si longtemps avant de commencer cette incroyable saga.

Sophie est une jeune fille de douze ans qui s'est toujours sentie différente de ses camarades. De plus, elle entend penser les gens. Bien sûr, elle n'en a jamais parlé, de peur qu'on la prenne pou une folle. Mais quand un jeune garçon débarque durant une sortie scolaire pour lui dire qu'elle est une elfe et non une humaine...autant dire que Sophie n'en croit pas ses oreilles. Et pourtant, tout fait sens dans son esprit. Sophie est alors emmenée dans le monde elfique et rejoint une école afin d'apprendre à maitriser ses capacités. Mais lorsque des immenses incendies d'origine tout sauf humaine débarque sur Terre, Sophie est déterminée à aider son peuple adoptif.

Désolée pour ce long résumé mais l'histoire est assez complexe. Passons aux choses sérieuses...
Ce roman est incroyable. L'histoire est très originale car même si beaucoup l'ont comparée au premier tome d'Harry Potter, de nombreuses choses sont différentes. Je peux d'ailleurs vous informer que j'ai préféré ce roman au premier tome d'Harry Potter (ne me frappez pas).

L'univers mis en place par Shannon Messenger est complexe et pourtant, elle nous le présente de façon fluide, sans que nous soyons perdus. Le début du roman est un peu long mais pourtant, je ne me suis pas ennuyée une seconde. Le monde elfique est très bien ficelé et j'ai été émerveillée de découvrir cette magie inconnue. Je me suis sentie très proche de Sophie dans sa découverte de ses origines et son apprentissage de la magie.

En parlant de Sophie, c'est une jeune fille incroyable : intelligente et discrète, drôle et parfois susceptible, elle fait preuve d'une immense maturité tout en gardant son âme d'enfant. C'est un personnage complet et passionnant que j'ai hâte de retrouver dans le second tome. De nombreux évènements lui tombent dessus, elle qui n'a rien demandé et qui aspire seulement à ne pas être remarquée. Les autres personnages sont aussi excellents. En passant par Fitz, que j'espère connaitre davantage dans la suite. Dex, juste adorable et attentionné. Et enfin, mon personnage favoris avec Sophie, Keefe, qui m'a fait penser à Kenji dans la saga Insaisissable de Tahereh Mafi. Il est drôle, charmant mais cache une grande sensibilité.

Ce roman est mystérieux et je me suis posée des milliards de questions. L'auteur prend son temps pour nous révéler des éléments et le récit est parsemé d'indice. Les actions s'entremêlent pour rejoindre un but commun et impressionner le lecteur. Ce livre surprend, fascine et passionne. Je ne pensais pas aimer autant cette histoire mais maintenant que je l'ai lu, je peux dire que je ne suis pas prête d'oublier cet univers si riche.

L'écriture de Shannon Messenger est fluide et addictive. J'ai ressenti de nombreuses émotions et j'ai adoré les réparties des personnages. Les chapitres sont assez courts et facilitent encore la lecture. J'ai absolument tout aimé dans cette histoire et j'ai été passionnée durant la totalité de ma lecture. La fin est parfaite et j'ai très hâte de me procurer le second tome de cette saga. J'ai encore beaucoup de questions en tête et les personnages me manquent déjà.

Conclusion
Je ne peux que vous conseiller de lire ce livre. Je ne sais pas ce que me promet la suite de la série mais j'espère qu'elle sera aussi bonne que ce premier tome. C'est un coup de coeur pour l'univers incroyable et original mais aussi pour ces personnages hauts en couleur dont j'ai pu faire la connaissance. Les retournements de situations demeurent incroyables et sont faits avec beaucoup d'intelligence.

Avez-vous lu ces livres ? Vous tentent-t-ils ? Les avez-vous aimés ?

Des bisous, Mila ^-^-^
5/5

Coup de coeur ! A lire absolument !

samedi 3 février 2018

Juste un pari - Marie Mordomo

"- On a tous des cicatrices. Certaines sont simplement plus visibles que d'autres.
- Un jour je te montrerai les miennes."





Auteur : Marie Mordomo
Éditions : Hachette
Genre : Romance
Nombre de pages : 360
Prix :
Résumé :
Tout le monde sait que Dylan et Eli se détestent. Coups bas, remarques acerbes, insultes incessantes : tout est permis entre ces deux meilleurs ennemis ! Mais, quand les amis de Dylan parient qu'il ne réussira pas à sortir avec Eli, lui décide de relever le défi. Et de mettre Eli dans la confidence... pour être encore plus sûr de gagner. En scellant ce pacte, Dylan et Eli deviennent le couple parfait. En apparence seulement, car tous deux cachent bien des choses derrière leurs sourires factices.


Avis :
Salut tout le monde !
Aujourd'hui je vous retrouve pour parler d'une histoire un peu spéciale dans mon coeur puisque je l'ai découverte sur Wattpad et elle est maintenant éditée. Je suis plus que ravie car Juste un pari a été ma lecture préférée sur Wattpad mais aussi un coup de coeur. J'ai eu l'occasion de la lire en avant-première au format numérique : il est sorti le 31 janvier.

Quand les amis de Dylan lui propose de lui donner 50 euros par semaine pour sortir avec Eli, la fille la plus inaccessible de leur classe, il n'hésite pas à partager l'argent avec cette dernière pour qu'elle accepte. Peu à peu, ce n'est plus juste un pari, mais une vraie relation qui nait entre les deux adolescents. Malheureusement, tout le monde a des choses à cacher et des mystères entourent encore nos héros.

J'ai vraiment adoré redécouvrir cette histoire en version définitive mais je dois avouer que je l'ai un petit peu moins appréciée que pendant ma première lecture. Je ne sais pas à quoi c'est dû, mais mon avis a changé et j'ai aimé cette histoire différemment. Loin de moi l'idée de vous dire que je n'ai pas apprécié, car j'ai passé un superbe et incroyable moment.

Je vais vous parler en premier de ces personnages incroyables : le roman ne serait pas pareil sans eux. Ma préférence va vers Eli à vrai dire. Elle est à mourir de rire et a beaucoup de caractère. Les échanges mordants entre les deux héros sont nombreux et très amusants et intelligents. C'est un personnage vrai, avec des qualités comme des défauts, une honnêteté sans faille et pourtant une grande bonté. Sincèrement, c'est un personnage à découvrir et une girl power née.
Dylan reste aussi un personnage que j'adore grâce à son charisme et sa sensibilité, cachés derrière une façade de "bad-boy" cliché (ce qu'il n'est pas). J'ai adoré voir à quel point il était mignon avec Eli. Il demeure un protagoniste très attachant, au passé difficile, qui me manque déjà.

J'ai trouvé l'histoire moins addictive que sur Wattpad, avec quelques longueurs, et c'est peut-être ce qui m'a déplu légèrement. La plume fluide, jolie, amusante et piquante, nous entraine dans un tourbillon de rebondissements. Juste un pari a beau être une romance, il se passe beaucoup de choses autour de celle-ci et elle ne prend pas autant de place qu'on pourrait l'imaginer. Il y est aussi question de pouvoir, de passé, d'erreur, de famille et de harcèlement.

Ce récit m'a faite fondre devant tant de mignonitude(j'adore inventer des mots, vous l'aurez compris). Je sais que je viens de vous dire que la romance n'occupe pas tout le roman, mais c'était quand même adorable. Certaines situations et réflexions demeurent touchantes et charmantes (et trop choupinettes mais ce mot non plus n'existe pas...). Bref, si vous souhaitez une histoire toute douce mais avec des rebondissements parfois difficiles, foncez !

Cette histoire comporte des clichés, c'est vrai, mais au fil du récit, ils s'estompent laissant place à davantage d'originalité (heureusement d'ailleurs). C'est vraiment un livre qui se lit rapidement et a réussi à me faire pleurer (comme d'habitude me direz-vous), rire et stresser. La fin est juste parfaite. Sincèrement, c'est le genre de fin que j'adore et j'espère que vous l'aimerez aussi !

Conclusion :
Ce livre a été une merveilleuse lecture, même si je l'ai un peu moins aimé que lors de ma découverte. C'est une histoire touchante, drôle, adorable, avec un personnage féminin incroyable (#girlpower) et accompagnée d'une écriture fluide et belle. Sincèrement, je vous conseille cette histoire et je remercie le site Netgalley grâce à qui j'ai pu lire ce livre en avant-première, et retrouver ces personnages que j'aimais déjà tant. Je suis un peu déçue de ne pas avoir eu de coup de coeur comme la première fois, mais ce n'est pas grave ! Je vous conseille tout de même cette histoire.

Piquant, amusant et émouvant !

dimanche 28 janvier 2018

Ne m'oublie pas - Victoria Stevens

"Chez elle, ce n'était pas un pays, ni un lieu ou  même une personne. Chez elle, c'était ça. Peu importe l'endroit pourvu qu'on y soit heureux, à l'aise, comblé, en sécurité et aimé."



Auteur : Victoria Stevens
Éditions : Hugo Roman
Collection : New Romance
Genre : Amitié, deuil, amour
Nombre de pages : 380
Prix : 17€
Résumé :
Je me souviens que tu avais toujours raison, même quand je voulais à tout prix que tu aies tort. 
Je me souviens des gâteaux que tu cuisinais quand j'étais triste, et des histoires qu'on lisait ensemble auprès du feu. Je me souviens que tu affirmais que même quelque chose d'aussi petit qu'un flocon de neige pouvait changer le monde. Tu me manques maman, mais je me souviens de tout... 

Hazel est envoyée en Australie chez un homme qu'elle connaît à peine, laissant derrière elle tout ce qu'elle a toujours aimé. Mais le soleil, la mer et le sable blond sont bien trop futiles pour consoler sa peine. Jusqu'au jour où elle rencontre Red et Luca, des frères jumeaux qui vivent dans la maison d'à côté. Elle commence à réaliser qu'elle passe sans doute à côté de sa vie. Alors qu'elle tente de se reconstruire peu à peu, elle va comprendre qu'elle n'est pas la seule à lutter contre ses fantômes. Mais peut-elle accepter si facilement qu'un coeur brisé peut parfois guérir ?


Avis :
Coucou tout le monde ! J'espère que vous allez bien !
Aujourd'hui on parle d'un presque coup de coeur (ou d'un coup de coeur, je suis encore en pleine hésitation car ce livre est une tuerie). Je me dois donc de faire une chose : remercier mille fois les éditions Hugo roman pour m'avoir envoyé ce superbe roman.

Je vous fais déjà l'éloge de Ne m'oublie pas alors que je ne vous ai même pas dit de quoi parlait ce roman.
Hazel, pour des raisons familiales, se voit contrainte de quitter son Angleterre natale pour rejoindre son père, un parfait inconnu, en Australie. Elle ne rêve que d'une chose : rentrer chez elle. Mais si ce déménagement était en réalité le début d'une nouvelle vie, un renouveau où tout serait enfin possible et où la vie lui sourirait.

J'ai tout de suite voulu lire cet ouvrage, de par son résumé mais aussi car il se passe en Australie et je rêve d'y aller. Ce livre m'a fait voyager jusqu'aux plages de sable fin et j'ai découvert l'atmosphère de ce merveilleux pays. J'ai tout de suite était happée par cette histoire très immersive. L'auteure a réussi à écrire une lecture douce et réconfortante, tout en traitant de sujets très difficiles avec brillo. Ne m'oublie pas parle du deuil, de la maladie, de la mort et de ce qui s'en rapproche, de l'amour, de l'amitié (beaucoup d'amitié), et de la vie, dont il faut profiter et se reconstruire pour avancer après les épreuves. Victoria Stevens accorde une grande attention aux émotions et prouve qu'il existe pire que la mort. Que tout ne se résume pas à ce point là.

Ce roman m'a énormément touchée et parlée par tous ses messages. Un grand sentiment de sérénité m'envahissait lorsque je lisais ce livre, pourtant si dur. C'est une bouffée d'espoir et de relativisation qui m'a retournée et faite réfléchir à beaucoup de choses.
Les personnages sont incroyables et aussi bien complets que complexes. J'aurais aimé les approfondir encore davantage mais je me suis attachée à eux de façon irrémédiable.

Hazel est à fleur de peau et j'ai aimé son coté doux, attendrissant et pourtant avec du caractère. Je me suis beaucoup retrouvée en elle. Maddie et Hunter sont à mourir de rire et je ne compte plus les fois où j'ai ris durant ma lecture. Quant à Red, c'est un garçon incroyablement gentil, sincère, vrai et intelligent. Et pour finir par Luca, nous suivons sa reconstruction émouvante et passionnante que j'ai adoré découvrir. Ces personnages sont un peu une part de nous tous, avec des malheurs et des bonheurs, et une folle envie de vivre et de découvrir le monde.

Une chose que j'ai trouvé excellente dans ce roman est que l'auteur ne presse pas le lecteur et laisse le temps au temps. Souvent, la romance dans les histoires se développe immédiatement mais ce n'est pas le cas dans Ne m'oublie pas. Cela rend l'histoire bien plus réaliste et laisse place à l'amitié et la réflexion d'Hazel.  De plus, l'histoire est très mystérieuse et nous nous posons beaucoup de questions, dont les réponses n'arrivent que bien plus tard dans le récit.

Ce roman est addictif et pourtant délicat, assez lent. Je pense que c'est ce qui lui donne son côté apaisant et cela ne m'a pas dérangée une seconde sachant qu'il n'y a pas de longueur. L'auteure écrit très bien, de façon fluide et réfléchie, sans jamais lasser son lecteur. Il n'y a pas de cliché et j'ai été ravie de suivre l'évolution de nos protagonistes.
La fin est parfaite. Je n'imaginais pas meilleur final et je suis heureuse d'avoir passé ces pages (pas assez nombreuses à mon goût) plongée dans une si belle histoire.

Conclusion
Ce roman est magnifique et je ne peux que vous le conseiller. Je pense l'avoir lu au bon moment et j'ai rarement découvert de livres où l'amitié et les aléas de la vie sont si bien traités. J'ai adoré les personnages et la plume de l'auteure, si agréable et belle. C'est une histoire follement sincère, juste et vraie, qui fait mal mais aussi qui rend heureux. Elle montre que nous devons nous battre pour ce que l'on désire et profiter de chaque seconde de vie qui s'offre à nous.
Alors juste une chose : lisez absolument ce livre. Je sais que je ne suis pas la seule à l'avoir adoré et je suis certaine qu'il vous plaira.

Cette histoire vous tente-t-elle ? Quelle est votre lecture en cours ? Connaissez-vous des livres similaires ? Avez-vous lu cette histoire ?

Des bisous, Mila

Une histoire bouleversante, pleine d'espoir et de vie !

dimanche 21 janvier 2018

54 minutes - Marieke Nijkamp

"Nous sommes plus que nos erreurs. Nous sommes plus que ce que les gens attendent de nous. Je dois y croire."

Auteur : Marieke Nijkamp
Éditions : Hachette
Collection : Lecture Academy
Genre : Drame, Psychologique
Nombre de pages : 290
Prix : 15,90€
Résumé :
10  h  08 – KEVIN
Mec, il se passe quoi ? Réponds-moi  !
 
10  h  09 – SYLVIA
Tyler est revenu.
 
10  h  11 – MATT.
Claire j’ai trop peur. Il tire sur les gens. Qu’est-ce que je fais  ? CLAIRE DÉCROCHE S’IL TE PLAÎT  !
 
10  h  27 – AUTUMN
Ça ne peut pas être vrai. Ça ne peut pas être Ty. Ça ne peut pas être mon frère.
 
10  h  30 – TYLER
Aujourd’hui vous m’appartenez tous.
Aujourd’hui vous allez m’écouter.


Avis :
Bonjour tout le monde ! J'espère que vous allez bien !
Je vous parle aujourd'hui du roman 54 minutes de Marieke Nijkamp et je remercie les éditions Hachette de me l'avoir envoyé.

Dans 54 minutes, nous sommes dans le lycée Opportunity, lors d'une réunion avec tous les élèves et les professeurs dans le gymnase. Une réunion pour fêter le nouveau semestre. Mais celle-ci devient un massacre quand Tyler, un ancien élève, prend les élèves en otage armé d'un pistolet.
Je ne peux pas vous dire beaucoup de ce livre au risque de vous spoiler alors je m'arrêterais ici. Pour commencer je tiens à préciser une chose : ce livre m'a détruite et bouleversée.

La manière dont cet ouvrage est écrit est très originale : nous suivons le point de vue de quatre personnages par chapitre. De fait, ce roman se lit très rapidement. Chaque protagoniste subit la prise d’otage à sa manière, en fonction de sa position et des liens qu’il entretient avec Tyler. Pourtant, au début j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher aux personnages, ayant l’impression de les survoler. Peu à peu, j’ai compris où l’auteure voulait nous emmener en nous glissant dans le récit des souvenirs des personnages. Dès ce moment, vers la moitié, je me suis sentie très proche des personnages et je n’ai pu lâcher ce roman.

Certes il a fallu le temps que je me mette dans l’ambiance de cette histoire mais lorsque cela a été fait, j’ai été bouleversée et chamboulée. L’atmosphère du roman est très oppressante et inquiétante et sans cesse j’avais peur pour la vie des personnages que j’aimais tant. Je m’efforçais de comprendre Tyler, en vain, venu pour tuer et se venger purement.
Autumn, Sylvia, Tomas et Claire, les autres personnages principaux, sont un concentré de courage et d'humanité qui m'ont profondément émue. Je voulais qu'ils soient plus prudents mais je les ai adoré.

Comme je le disais un peu plus tôt, les souvenirs des personnages apportent une autre perspective très intéressante au récit et nous dévoilent peu à peu les réponses que nous attendions. Des réponses plus horribles les unes que les autres et où nous ressentons simplement une profonde injustice pour ces innocents qui tombent comme de la neige en montagne à cause d’actions ridicules et pas si importantes alors qu’ils ont déjà leurs problèmes personnels.

54 minutes délivrent aussi de beaux messages comme le harcèlement scolaire que l'on ne remarque pas jusqu'à ce que quelqu'un veuille faire changer les choses. Mais aussi la famille, qui a une grande place dans ce livre et la violence gratuite, la prise d'otage, l'homosexualité et le handicap.
Je n'avais pas compris le titre de ce roman jusqu'à ce que je me rende compte qu'il se répartissait effectivement sur 54 minutes. J'ai trouvé cela très ingénieux et intelligent. La plume de l'auteur est simple mais pourtant percutante et j'ai tout de suite accrochée et ressentie beaucoup d'émotions.

La fin de cette histoire est follement émouvante, triste et pourtant, je n'aurais rêvé meilleure fin pour ce fantastique ouvrage qu'est 54 minutes.

Conclusion
J'ai conscience de me perdre un peu dans cet avis mais ce livre m'a tellement touchée, retournée et marquée que mes pensées sont un grand fouillis. Je n'ai jamais lu de livre young adult sur un sujet pareil! L'auteure a osé et l'a fait à merveille. Je ne peux que conseiller ce roman. Je me suis prise une claque grâce à cette merveille complètement atroce. Le début est long, mais dès que j'ai enfin accroché, ce livre m'a chamboulée et ébranlée par sa justesse et son émotion.

Juste, dur et extraordinaire !